Pourquoi je me sens seul ? Quelles solutions ?

You are currently viewing Pourquoi je me sens seul ? Quelles solutions ?

Quand on parle d’être seul au monde, certains, pense au film où l’on voit Tom Hanks  seul rescapé de son crash d’avion sur une île déserte. Malheureusement, nous n’avons pas besoin d’en arriver là pour nous sentir seuls. Même si bien sûr il nous arrive d’en ressentir le besoin, certains sont seuls par envie alors que d’autres y sont contraints.
D’après une étude de la fondation de France sur la solitude (en 2021), 24 % soit près d’un Français sur 4 se retrouvent en situation d’isolement. Une autre étude menée par le Cairn montre que la baisse de sociabilité est une tendance qui suit son cours depuis 1950.

Pourquoi on se sent seul ?

Il est possible de se sentir seul parce que (suspens) on est seul. Mais il est tout autant possible de se sentir seul :

  • – au cours d’une soirée mondaine,
  • – pendant un repas de famille,
  • – en faisant une fête étudiante,
  • – lors d’une sortie en couple
  • – ou encore en allant manger avec des collègues

La pensée négative

C’est une solitude cachée. Bien qu’entouré, il est tout à fait possible de se sentir seul. Dans les situations citées ci-dessus, il est question d’état d’esprit. Moi le premier, il m’est arrivé de participer à l’un de ses événements sociaux sans vraiment y prendre part. En restant détaché, dans ma bulle avec comme impression de ne pas être à ma place. C’est d’autant plus marqué par la présence de pensées négatives. Le double effet de ces dernières se décompose comme il suit :

  • D’un côté, nous n’avons aucune intention de participer aux conversations qui auraient un risque de nous sortir de nos pensées, on reste sur le fait que l’on ne va pas bien.
  • D’un autre en renvoyant l’image de quelqu’un de déprimé ou d’anxieux, il est fort possible que vous donniez aucune envie à quelqu’un de vous parler. (C’est d’autant plus vrai que si c’est récurrent et si c’est quelqu’un qui n’est pas spécialement proche de vous)

Le comportement

Là encore une question d’image. De par notre comportement, nous laissons une image plus ou moins bonne aux personnes. C’est un bon exercice de se demander qu’elle image de nous renvoie le comportement que nous avons au quotidien. Que ce soit dans un but social ou dans le but d’être ce que l’on veut. ( Si vous souhaitez améliorer votre communication et par ce biais votre image, cliquez ici)

Le manque

Bien que je juge pour ma part qu’il ne faut rester fermé à aucune rencontre, il ne faut pas non plus être en quête perpétuelle de nouveaux amis. Faite attention à ne pas rentrer dans l’image du solitaire qui cherche absolument de la compagnie. Ne soyez pas insistant, laissez faire les choses par elles-mêmes. C’est une des clés pour engager une relation.

L’hygiène de vie

Toujours dans un souci d’image, l’hygiène de vie est importante. Sans devenir ce splendide athlète ou mannequin bien sûr. Mais les bases pour une bonne hygiène de vie sont quand même nécessaires. Tous les problèmes précédemment cités peuvent paraître quelque peu superficiels vis-à-vis d’un lien à créer. Il n’en reste pas moins vrai que la plupart des gens préfèrent éviter de s’approcher de quelqu’un de déprimé, avec un comportement déplaisant, qui se montre insistant et malpropre. Après avoir vu ce qui va du bon sens attaquons-nous à des choses plus spécifiques.

Seul dans la foule

Un monde hyperconnecté, bonne ou mauvaise choses pour les liens sociaux ?

Et bien la réponse n’est pas laconique. En partant de la raison d’être des réseaux sociaux, oui, il nous apporte des choses vis-à-vis des liens sociaux. Sur la même étude du Cairn cité plus haut, on nous explique que les réseaux sociaux servent bien plus à renforcer des liens forts déjà existant que d’en créer des nouveaux. À notre époque, il est très facile de trouver des personnes qui partagent nos passions. Quelque part, il n’a jamais été aussi facile de se créer des contacts (tout comme d’en retrouver). Pourtant, il n’est pas rare de se sentir seul lors de la coupure numérique. Ce moment où vous relevez le nez et paf ! La solitude vous met une grande claque. Je ne serais absolument pas étonné que quelqu’un ayant 1000 amis virtuels puisse se sentir désespérément seul. C’est même quelque chose dont l’on entend parler chez les influenceurs.
De plus, je trouve ça bien dommage quand je vois un groupe de personnes autour d’une table, avec le téléphone scotché à la main. Encore plus quand je suis assis à la table en question.
Je pense donc qu’être connecté, c’est bien, mais avec modération, sinon la solitude vous atteindra à un moment ou à un autre.
Un autre effet négatif des réseaux sociaux est celui de la perfection renvoyé par la plupart des instagrameurs et co. Cela développe chez nous une envie de relation parfaite, idéale, ce qui au final, n’arrive jamais.

Sortir de sa solitude

Avant d’en arriver là, prenez un temps pour réfléchir à ce que vous désirez en termes de sociabilité. Faite une liste de ce que vous considérez comme un besoin social. Il est bon d’avoir un objectif avant de chercher à changer les choses.

C’est lorsque je suis devenu jeune adulte que j’ai compris qu’il faudrait modifier la perception de mon environnement social pour arriver à créer des relations. En effet, j’avais à l’époque une très faible considération pour les relations humaines. Venais à moi qui le voudrais, je n’avais rien à faire de ce que les autres pensaient de moi (défense facile que l’on se fait pour pouvoir se conforter dans l’idée que les autres ne nous atteignent pas). Et je ne faisais réellement aucun effort pour conserver une relation. J’étais très seul à cette époque.
Alors j’ai fini par observer les personnes qui semblaient être heureuses. Ces personnes vivaient pleinement leur relation.

L’état d’esprit

J’ai pu remarquer que les gens qui ont de bonnes relations ne sont pas sur la défensive. Elles n’ont pas peur de s’investir, ou alors il la contrôle (la peur). C’est dur de s’investir émotionnellement dans une relation surtout lorsque l’on a souffert par le passé. Pour combattre l’isolement, il faut lutter contre cette peur qui nous tient parfois. Il est rare de tomber sur des gens foncièrement méchant. Une relation amicale même éphémère vaut la peine d’être vécu. S’ouvrir aux autres nous apporte souvent bien plus que cette peur peu nous protéger.

Développe-toi personnellement

L’être humain est bien souvent en quête de plus-value, avoir quelque chose à gagner, c’est le Graal. Pour plaire, il faut donc être intéressant. Les manières de développer ses attributs sont nombreuses, mais le principe est là. Faire du sport, de la méditation, prendre soin de soi, j’en passe, et des meilleurs. Ce sont des activités liées à une attitude positive qui vous permettront forcément de vous améliorer et d’améliorer votre rapport au monde.

Faire les choses avec conscience

Le bonheur et le bien-être sont des choses auxquelles tout le monde a le droit. J’ai lu un article sur Mathieu Ricard un jour qui m’a ouvert les yeux sur le but d’une relation. Un bénéfice mutuel. Être ce que vous voulez que les autres soient pour vous. C’est quelque chose qui est souvent oublié, que ce soit entre amis ou dans un couple : avoir la reconnaissance et la gratitude, que la personne en face de vous fasse partie de votre vie. Montrez-vous bienveillant et attentionné. Gardez de la considération pour la personne en face de vous.
Connectez-vous aux autres et vivez le moment présent, ça ne pourra vous être que profitable !

De nouvelles activités pour de nouvelles rencontres !

S’il y a une activité qui vous intéresse et que vous n’avez jamais osé pratiquer, c’est le moment foncez ! Il faut trouver quelque chose qui vous passionne, que ce soit un sport, un jeu (jeux vidéo à éviter, voir plus haut pour plus de valorisations du dialogue), un sujet ou n’importe quoi d’autres. Ensuite chercher des sorties, des événements des groupes de discussions, des clubs ou tout autre centre de rassemblement. Si vous ne connaissez rien au sujet, documentez-vous, on trouve de tout sur Internet. Si le sujet vous passionne, c’est cool de s’instruire dessus, et en plus, ça vous fera un ou des sujets pour échanger et partager de nouvelles choses avec vos futurs amis(e)s.
Cette nouvelle activité ça peut aussi être le moment de prendre soin d’autres personnes, par exemple dans le milieu associatif. Un engagement social auprès d’une telle structure permet forcément de créer des nouveaux liens.
Si vous êtes un énorme bosseur et que vous en avez la possibilité essayez les espaces de travail partagés, même si c’est censé être un lieu de concentration ça n’empêche pas une bonne rencontre lors d’une pause.
Vous l’aurez compris sortir d’une manière ou d’une autre aura forcément un impact positif sur vos relations !

Bonus : Voici un site sur lequel je m’étais inscrit et qui m’as permis de faire des rencontres par centres d’interêts : Ovs

Source :

  • https://www.cairn.info/revue-reseaux-2016-1-page-165.htm?ref=doi#s2n1
  • https://www.fondationdefrance.org/fr/grand-angle/etude-solitudes-2021-la-fondation-de-france-alerte-sur-l-isolement-des-jeunes-2
Si vous avez appréciez l'article vous êtes libre de le partager ! :)

Cet article a 16 commentaires

  1. Sam

    Très bonne réflexion ! Oui la clef je crois que c’est l’hygiène de vie, finalement c’est ce que l’on dégage qui va exercer de l’attraction ou de la répulsion chez les autres, parfois même inconsciemment ! Donc le sport c’est quand même tout benef’ pour prendre soin de soi ET en même temps rencontrer des gens qui sont dans la même démarche / avec des passions similaires.

    1. Merci pour ton retour Sam 🙂 Je pense que chacun à sa propre clé pour pouvoir avancer vers de meilleurs relations. Mais oui effectivement l’hygiène de vie est une base dans ce monde où l’apparence à une importance folle (bien que ce ne soit pas mon utopie).

  2. Julie

    J’aime bien ton passage sur la conscience. Aujourd’hui la plupart des gens sont remplis de masques et agissent plutôt par intérêt que par « bénéfice mutuel »…Enfin… C’est mon expérience 🙂

    1. Merci pour ton commentaire Julie, en effet c’est dans la nature humaine d’agir par intérêt. La où le problème ce situe je pense, c’est la nature de l’intérêt. Tu peux tout à fait faire quelque chose dans ton intérêt tant qu’il nuis à personne, ou faire quelque chose qui apporte à quelqu’un d’autre et pas à toi ( très rare je te l’accorde). La où je suis en total accord avec toi c’est quand l’action faite est un bénéfice mutuel pour chacun la c’est le top !
      C’est avec plaisir que j’échangerais avec toi sur ton expérience 🙂

  3. Vincent

    Merci Benjamin ! La solitude est un thème qui ressort avec cette pandémie. Ça nous a fait prendre conscience de l’importance de certaines de nos relations et d’entretenir notre communauté. Et en même temps, il est si primordial d’être capable d’être avec soi, seul et en paix (sans distractions extérieures). Ce qui mène à des relations riches ! Ha l’humain… il est quand même fascinant. Merci pour cet article hyper pertinent !

    1. Merci pour ton retour Vincent ! 😀 En effet c’est un sujet d’actualités bien que ce soit une tendance qui se voit sur plusieurs décennies.. Je suis entièrement d’accord avec toi sur le fait de pouvoir aussi être seul et bien avec soit même. Je vois ça un peu comme une symbiose, pour être bien dans ses relations il faut se sentir bien avec soi-même et vice versa 🙂

  4. stephanemuracciole

    Article qui fait réfléchir sur pas mal de choses. Merci

  5. genkash7

    Merci pour ce bel article et pour les précieux conseils que tu donnes !

  6. alexandremds

    L’état d’esprit est très important comme tu le soulignes dans l’article. Nous pouvons être entouré mais se sentir seul. J’ai bien aimé les solutions que tu proposes pour sortir de sa solitude.

    1. Merci pour ton commentaire et ton retour Alexandre, je suis content que ça t’ai plu 🙂

  7. Cherazade

    Merci pr ton article ! J’ai aimé la partie où tu parlais de ton ressenti et ton expérience personnelle ? Moi personnellement ce qui rend les gens plus seuls est malheureusement les réseaux sociaux qui nous éloignent complètement !

    1. Merci à toi pour ton commentaire Cherazade ! Je sui d’accord avec toi sur le fait que ça peu influer sur les relations mais il arrive aussi que certaine personne en ai besoin, pour des raisons de distance par exemple 🙂

  8. Je me suis déjà surpris plus d’une fois à tout faire pour me retrouver seul, et finalement à me plaindre d’avoir réussi ! Ce n’est pas évident de trouver le juste milieu, je pense qu’il faut peu de personnes, mais des personnes vraiment proches. 😇

    1. Bonjour Allan, il m’est presque arrivé la même chose, c’est bien dommage d’en arrivé là mais comme tu dis une fois qu’on s’est entouré de quelque personnes proches sa suffit à créer du bonheur 😀

Laisser un commentaire