Entendre est insuffisant, maintenant je vais être à l’écoute !

You are currently viewing Entendre est insuffisant, maintenant je vais être à l’écoute !
  • Entendre est une capacité physique, c’est seulement l’ensemble des processus qui rentre en jeu dans l’audition.
  • Écouter est une capacité cognitive. C’est l’ensemble des processus émotionnels et intellectuels qui vous permettent de comprendre votre interlocuteur.
Je capte mal

Pourquoi nous avons du mal à écouter ?

La préoccupation 

Si vous avez l’esprit embrouillé et que vous êtes préoccupé vous aurait forcément plus de mal à être à l’écoute des autres. Il est difficile de prendre sur soi et de faire abstraction de ses pensées pour écouter celles des autres. Mais c’est néanmoins nécessaire pour être à l’écoute.
Si vous n’arrivez pas à vous écouter vous –mêmes ce sera bien sûr plus compliqué pour écouter les autres.

Les interruptions technologiques 

Les notifications à gogo envoyées par nos outils technologiques perturbe inévitablement la concentration que l’on peut poser sur les autres.

Le manque de concentration 

De ce même fait si vous ne prêtez pas une attention particulière à votre interlocuteur et que vous vous dispersez facilement vous percevrait qu’une partie de l’information. La personne en face de vous n’appréciera pas forcément. Alors éviter ce qui perturbe l’attention ! À ce sujet je vous conseille l’excellent livre qui suit. Il m’a beaucoup apporté sur l’amélioration de la concentration dans tous les domaines de ma vie !

Comment ne pas avoir une mauvaise écoute ?

L’objectif de l’écoute est de comprendre son interlocuteur, et non de donner le fond de notre pensée. Pour être considéré comme un bon communicant il faut avant tout apprendre à écouter. Une chose assez amusante une fois remarquée, c’est la proportion de personne qui pense avoir compris l’intégralité du message avant de l’avoir écouté jusqu’au bout.
Et ce pour :

  • Coupez court à la conversation.
  • Votre interlocuteur n’est pas assez rapide, c’est agaçant.
  • Donnez votre avis.
  • Ou encore critiquer ce qu’il vient de dire. ( Au passage pour une critique plus positive c’est par ici)

Et vous pensez qu’avec le peu que vous avez entendu vous avez compris le fond du problème. Et pourtant d’après cette étude du Cairn même les professionnels de l’écoute se font de fausses idées par rapport à ça. Même si ce n’est pas le but rechercher ils se font une idée de la personne en face d’eux. Leurs avis sur ce que disent les personnes sont biaisé par ceci. Alors imaginer lorsque vous coupez court à ce que dit l’autre.
Pourtant en faisant ça vous :

  • Coupez l’attention de votre interlocuteur.
  • L’empêchez de délivrer le véritable sens de son message.
  • Créez une distance et un malaise chez votre interlocuteur qui forcement ne se sentira pas écouter.

Respecter les opinions et la façon d’être de votre interlocuteur. Éviter à tout prix de lui dire qu’il a tort. Je ne vous demande pas d’être hypocrites, mais plutôt que de prouver que vous avez raison, essayer de vous challenger : faites-le rejoindre votre point de vue.

Faut-il toujours être à l’écoute ?

Attention cela n’empêche de dire à quelqu’un que vous n’avez pas le temps de vous consacrer à lui tout de suite. Ou bien même que le sujet de la conversation ne vous intéresse pas. Mais bien sûr je vous invite à le faire avec délicatesse.

Être à l'écoute

Comment être à l’écoute ?

Pour pouvoir écouter les gens qui nous entourent-ils faut leur accorder du temps.
Il faut vraiment se dire : « je mets en pause ce que je fais » et « je fixe mon attention sur la personne, sur le sens de ce qu’elle me dit et sur ce qu’elle peut ressentir ».

Les techniques

  1. Encouragez les autres à parler d’eux-mêmes.
  2. Posez des questions d’écoute active pour clarifier le sens de ce que veut dire votre interlocuteur.
  3. Posez des questions ouvertes afin d’approfondir les pensées et de pousser la réflexion de votre interlocuteur.
  4. Quand vous savez déjà quelque chose vous n’êtes pas obligé de le signifier. Pensez au gain/perte de cette action. Les gens n’aiment pas ça.
  5. Écoutez sincèrement plutôt que d’essayer d’obliger les autres à s’intéresser à vous. Vous verrez des résultats très vite.
  6. Suivez l’adage : « Agissez envers les autres comme vous voudriez qu’il agisse avec vous »

7. Évitez d’utiliser le « mais ». Vous le connaissez bien ce « mais ». C’est celui qu’utilisent les enfants quand les parents leur font un reproche. Celui même qui remet en question tout ce qui vient de se dire.
C’est très désagréable surtout quand nous disons quelque chose que l’on ressent.

Mais surtout, le plus important pour la fin, essayez de vous mettre à la place de votre interlocuteur.

En espérant que cet article vous aidera à améliorer votre écoute. Et ainsi vos relations et votre bien-être. Si vous avez d’autres idées pour y parvenir, ou simplement envie de partager une expérience n’hésitez pas à le faire dans les commentaires ! 🙂

Si vous avez appréciez l'article vous êtes libre de le partager ! :)

Cet article a 10 commentaires

  1. Xavier

    Super conseils !
    J’avais un peu de mal à être à l’écoute dans le passé. Le pire pour moi était que j’avais toujours une réponse avant même que mon interlocuteur ne finisse de parler.

    Merci pour tes conseils je pense que ça va m’être utile pour continuer à m’améliorer 🙂

    1. Merci pour le compliment Xavier 😀
      Effectivement ça devait être un problème pour que ton interlocuteur se fasse comprendre…
      J’espère de tout cœur que cela t’aidera, c’est pour ça que j’écris 😉

  2. Julie

    Merci pour ton article sur l’écoute, c’est un sujet tellement important car pas toujours facile de trouver une oreille bienveillante qui écoute sincèrement, sans jugement et sans vouloir absolument donner son avis.

    1. Merci pour ton retour julie ! 🙂 Effectivement c’est quelque chose d’important à savoir faire, surtout avec les personnes qui nous entourent. Parfois il suffit d’un peu d’écoute pour palier aux problèmes d’une relation.

  3. Curtis NEWTON

    Merci pour cet article très instructive!!
    Je vais essayé de mettre en pratique les techniques signalées.

    Notre société de la performance nous laisse peu de temps à consacrer aux choses réellement importantes.
    Une tendance que j’essaie de changer dans mes habitudes et pratiques quotidiennes.

    Concernant DEEPWORK, il est déjà chez moi mais il sera ma prochaine lecture après les 2 livres que j’ai commencé.

    Amicalement&Bienveillance

    1. Heureux que mon article t’ai plu Curtis 🙂
      Je suis en accord avec toi, c’est une bonne chose que de chercher à s’améliorer dans ce grand domaine qu’est la relation humaine.
      Bonne lecture à toi il est Super !
      Amicalement

  4. Lily

    Article d’utilité publique!
    Trop peu de gens savent vraiment écouter, on en apprend pourtant infiniment sur l’autre, et sur soi. 🙏🏼

  5. Gaëlle

    Merci pour ces rappels utiles.

    Je travaille activement à mieux écouter depuis quelques mois, et c’est fous les différences que j’ai notées !

    D’abord, je m’aperçois que, comme tu le soulignais, on se trompe souvent sur le propos que l’on croit avoir compris (et qu’on se permet donc d’interrompre) .
    Et surtout, les gens s’ouvrent davantage maintenant.

    J’essaie aussi de laisser passer quelques secondes avant de répondre.

    Pour prendre le temps de la réflexion, et que mes interlocuteurs n’imaginent pas que j’ai pensé à une réponse toute faite pendant qu’ils me parlaient.

    1. Merci à toi pour ton partage Gaëlle, j’espère qu’il pourra aider et encourager à poursuivre cette voie ! 🙂

Laisser un commentaire