Comment recevoir une critique ?

You are currently viewing Comment recevoir une critique ?

Il arrive souvent que l’on soit confronté à cette dure situation : quelqu’un nous expose un fait ou une pensée d’une manière qui ne nous convient pas. La création du conflit entre notre vision de nous-mêmes et l’interprétation de l’information qu’une personne nous renvoi. Et la nous sommes souvent mauvais dans ce domaine : recevoir la critique. Combien de fois avez-vous subi une critique ? Combien de fois avez-vous réagi de manière réactive et impulsive ? Vous savez, lorsque le discours s’envenime au bout de deux échanges sur une simple remarque. Ces discussions dont personne ne sort gagnant.
Prenons une balance pour peser le pour le contre de : est-ce que je dois accepter la critique ?
Nous avons vu que la réplique agressive n’apporte rien de productif. À part, peut-être un lâcher prise, ce qui peut-être libérateur de prime abord. Elle permet parfois de garder une fierté qui est souvent mal placée.
Alors qu’en recevant la critique, on s’ouvre à :

  • Une opinion inconnue ;
  • Un point de vue différent du sien ;
  • Une matière à réflexion sur la personne et sa façon de faire les choses ;
  • Un avis sur notre personne qui donne matière à réfléchir aussi ;

He oui, nous sommes d’accord, c’est quand même bien plus intéressant de savoir accueillir la critique.

Calmer votre impulsivité pour mieux recevoir la critique

Nous l’avons compris, il ne faut pas réagir à l’impulsion de l’émotion naissante d’une critique. Personnellement, je me suis souvent rendu compte lors de dispute (conséquence d’une critique sur un sujet sans importance réelle bien souvent) que l’on ne dit pas ce que l’on pense vraiment. On a plutôt tendance à se laisser déborder par l’émotion que l’on exprime mal. C’est néfaste à la communication, d’une part pour les problèmes citer plus haut. D’autre part parce que vous ne serez pas écouté lorsque vous exposerez vos arguments. Je ne vous ferai pas l’affront de vous dire que c’est nécessaire d’être entendu pour exposer son point de vue. Mais comment faire pour ne pas se laisser aller. Eh bien, il existe plusieurs solutions :

  • Apprendre à se détacher de l’information perçue
  • Réagir par une analyse plus fine de la critique
  • Rester stoïque
  • Réagir par le questionnement
  • Se laisser le temps de percevoir l’information comme il faut
  • La maîtrise des émotions par le travail et la méditation
  • Aller dans le sens de la personne en face de vous

Apprendre à se détacher de la critique

Apprenez à identifier votre réaction primaire devant une critique qui vous touche. Vous êtes plutôt sensible, fermé, réactif ? Ceci vous permettra de prendre conscience de ce qu’induit la critique chez vous. Soyez observateur de vous-même, mais faites attention à rester bienveillant, ne vous jugez pas, constatez les faits seulement. Bon exemple « j’ai réagi par la colère à la remarque », mauvais exemple « j’ai mal réagi à la remarque ».

Il faut bien comprendre aussi que la plupart du temps une critique, bien que sur la forme elle soit discutable, n’est que très rarement une attaque personnelle. Nous sommes habitués nous Humains à ne dirent les choses que quand ça ne va pas. C’est quelque chose d’assez stressant d’avoir à dire quelque chose qui ne nous convient pas. Alors nous nous mettons malgré nous parfois dans un état émotionnel qui nous fait dire les choses de manière agressive.

Mais il arrive parfois que ce ne soit pas le cas, que la personne cherche vraiment l’embrouille ou que l’objectif de sa critique soit malsain, auquel cas soit vous tombez dans son jeu en réagissant par la colère. Échec. Soit vous ne percevez pas que la critique viens de quelqu’un qui vous veut et vous le prenez de manière personnelle et vous êtes blessés. Échec. Soit vous vous détachez de ce qui vient d’être dit. Peu vous importe. Vous comprenez que c’est pure méchanceté et vous ne vous laisser pas submerger par une vague de ressentiment qui aurait tôt fait d’insinuer un mal-être. Vous recevez la critique de manière saine et détendu. Victoire !

Réagir par une analyse plus fine de la critique

Il s’agit de réfléchir plus en profondeur à la critique. Déstructurez l’information, pour n’en récupérer que le plus important. Si vous pouvez réfléchir à ce que vous entendez alors déjà ça vous évitera de surréagir. Par la réflexion vous aller recevoir la critique et vous en détaché.

L’analyse de la critique doit dans la mesure du possible éviter le jugement. La personne en face de vous, même si ce qu’elle vous dit vous semble être la pire connerie au monde, a le droit d’avoir une opinion différente de la vôtre.

Recevez la critique et relativiser dessus, y a-t-il des choses qui vous semblent vraies ? intéressantes sur le fond ? Que représente votre interlocuteur pour vous ? Est-ce quelqu’un qui vous veut du bien ? Avez-vous un objectif commun ?

Rester Stoïque

D’après les stoïciens il y a deux catégories de choses :

  • Celles qui dépendent de nous (nos jugements, nos pensées, nos désirs, nos actes)
  • Celles qui ne dépendent pas de nous (notre beauté, notre santé, notre place dans la société)

Une grande partie de la logique stoïcienne est basée sur l’acceptation de ce qui ne dépend pas de nous. Nous pouvons rattacher à cela la partie de la critique qui est assujettie aux émotions de la personne qui l’a fait. Cette dernière est bien indépendante de votre volonté, alors recevez la critique et acceptez-la. Vous n’êtes pas concerné par le « comment et pourquoi les gens n’arrive pas à contrôler les émotions ». Pour l’avoir mis en pratique, c’est un très bon moyen de se défendre des émotions négatives des autres bien que la philosophie stoïcienne basée sur la logique ne soit pas forcément acceptée de tous.

Réagir par le questionnement

Se poser les bonnes questions

La question est un très bon moyen de recevoir une critique. Elle vous permet de mieux comprendre, et par le même coup, mieux accepter le message qu’on veut vous faire passer. À condition qu’elle soit dirigée vers ce qui s’apparente au fait ou au fond du message transmis. Et non pas à ce que vous pensez du jugement de l’autre par rapport à vous. Elle vous permet dans ce sens de vous détacher rapidement de la remarque de base. Elle a parfois pour effet de détendre l’échange et de procurer à votre interlocuteur le sentiment que vous respectez ses attentes, que vous l’écoutez. Des questions bien placer et formuler vous permette de prendre la main dans la discussion.

Se laisser le temps

Comme vous avez pu le voir dans les solutions précédentes, c’est parfois l’histoire de quelques secondes de réflexion pour pouvoir contrôler ses émotions et éviter de surréagir. Donc si pour vous aucune des autres solutions vous convient ,vous pouvez tout simplement, au moment où on vous balance une critique déplaisante, dire à votre interlocuteur que vous avez besoin de réfléchir à ce qu’il vous à dit et que vous souhaitez en parler plus tard. Recevez la critique et digérer la.

La maîtrise des émotions élément clé pour recevoir une critique

La maitrise

C’est bien mignon de se dire « je maîtrise mon impulsivité et mes émotions » mais c’est quelque chose qui est souvent compliqué sans un travail continu. Pour travailler ça, il faut s’exposer, prendre conscience de l’émotion, s’auto-observer et s’y confronter de nouveau de manière consciente et voulu. Cherchez à vous confronter à la critique. D’une part, ça vous apportera beaucoup sur le plan personnel comme professionnel. D’autre part vous n’en serait que meilleur d’un point de vue communication.

Pour améliorer vos compétences, vous pouvez aussi vous plonger dans la méditation quotidiennement. C’est scientifiquement prouvé que ça réduit l’anxiété et le stress au quotidien. Ceci aura automatiquement pour effet de diminuer l’excès d’émotions lors d’une critique négative. De plus, la méditation augmente les capacités de concentration ce qui vous permettra de garder votre objectif en tête qui est de ne pas surréagir.
C’est par ces entraînements que vous pourrais mieux recevoir la critique.

Aller dans le sens de votre interlocuteur

Voilà quelque chose que vous pouvez tester et qui fonctionne très bien surtout quand la personne qui vous critique est dans la confrontation et dans la méchanceté : aller dans son sens. Vous le déstabiliserez, soit il reconnaîtra son tort et s’excusera, soit il s’enfoncera dans sa connerie et vous vous serez un peu plus détaché de tout ça.Vous aller recevoir la critique de façon bien plus saine. Vous pouvez même le remercier pour l’information qu’il vous a transmise. C’est un très bon moyen de garder la tête haute, et vous donnerez une belle image de vous-même !

Si vous avez appréciez l'article vous êtes libre de le partager ! :)

Cet article a 4 commentaires

  1. Au lieu de m’énerver, j’avais tendance à paniquer quand je recevais une critique. Un truc qui m’a beaucoup aidé, c’est d’adresser les pensées que j’avais à ce moment. Je me forçais à les identifier et les challenger.

    Une façon que j’avais de faire ça était d’écrire − sans l’envoyer − une réponse SUPER agressive, et écrire ce qui me venait à l’esprit sans filtrer. Et ça dérivait souvent sur des pensées que j’avais qui n’étaient même pas liées à la critique je recevais. Pour moi, cette technique toute bête à marché beaucoup plus que je ne l’aurait cru !

    1. Merci beaucoup Lorenzo pour ton partage j’espère que ceci pourra aider certaine personne 😀

  2. Hahaha j’approuve et j’avoue, par impulsivité on pense souvent à de vilains mots face à une critique mais si on la laisse glisser, voir qu’on y réfléchir, on s’améliore si la critique est fondée 😉

Laisser un commentaire